Une des maximes de la mentalité humaine, aussi une de ses nombreuses faiblesses, est cette volonté qu’on se rappelle de nous pour toujours. D’où l’art, la culture, la soif de pouvoir…Mais que se passe-t-il quand nous voulons être oubliés?

Beaucoup d’entre nous se sont, au moins à un moment donné, posés cette question : quelles possibilités réelles y a-t-il d’être « oubliés » par Google si nous avons vraiment ce droit à l’oubli sur internet?

Le concept de « droit à l’oubli » est probablement connu de tous. Mais qu’est-ce que cela signifie réellement et quelles informations Google nous offre-t-il à ce sujet ? Sommes-nous vraiment protégés ?

Et il y a encore plus : savons-nous vraiment quel niveau de contrôle nous avons, les utilisateurs d’internet, sur la confidentialité de nos données, à la fois personnelles et de notre historique de navigation et de localisation?

 

La protection des données sur Google : berceau de grandes polémiques

Google a vécu de nombreux épisodes un peu embarrassants sur le contenu qu’il publie en général, et aussi en ce qui concerne la sécurité des données des utilisateurs. N’oublions pas que le grand détonateur pour la fermeture de Google+ était principalement une fuite de données d’utilisateurs qui a porté atteinte à la confiance dans les méthodes de sécurité de Google.

La polémique a parfois été plus latente, avec des amendes de milliers d’euros infligées à Google pour ne pas avoir respecté, précisément, le droit à l’oubli de certains utilisateurs.

Bien sûr, il n’est pas facile de poursuivre ce géant de l’information. En outre, les plaintes en tant que telles ne garantissent rien. Si l’on se base sur des conflits antérieurs, on peut voir que seulement 30% des demandes faites à Google concernant le droit à l’oubli et à la suppression du contenu du moteur de recherche, sont estimées.

Mais, si nous considérons qu’il y a des informations que Google affiche publiquement et qu’il ne devrait pas en être ainsi, pour atteinte à notre vie privée, nous avons la possibilité de demander que le contenu soit revu et que sa suppression soit prise en compte.

 

Comment demander le droit à l’oubli sur Google

Chez Adentity nous voulons vous faire connaître les options réelles qui existent et les mécanismes que Google met à votre disposition pour ce type de demande

  • Il serait nécessaire, dans un premier temps, de lire les Politiques de confidentialité et conditions d’utilisation de Google. Nous pourrons ainsi savoir comment ces politiques interagissent avec la loi sur la protection des données à partir de l’arrêt rendu par la Cour de justice de l’Union européenne en 2014.
  • Dans ce lien, nous pouvons savoir en personne quelles données Google collecte et enregistre et quelle utilisation ils leur donnent (la plupart d’entre eux, par rapport à la publicité). Nous pouvons également trouver un formulaire à travers lequel nous pouvons demander la suppression du contenu qui ne nous intéresse pas, argumenter nos raisons et joindre tout type de documentation que nous jugeons pertinent.
  • Nous devons être conscients qu’il y a des informations et des données qui peuvent être considérées comme d’intérêt public, même si elles nous semblent privées. S’il y avait un crime, une information pertinente ou un scandale qui aurait pu nous impliquer, il est fort probable que notre demande de suppression d’informations ne serait PAS prise en considération.

Dans certains cas, cela vaudrait la peine d’essayer…

Disponible también en: Español